Un ultramarathon, ou ultrafond, est une course à pied d’une distance supérieure à 42km. La longueur des parcours varie de 50 km à plus de 4000 km, et ce sur différents terrains. Se dépasser et découvrir des paysages hors de commun, voilà ce qui attend les ultras marathoniens qui s’aventurent sur ces raids. Si ces objectifs sont les vôtres, ces quelques ultras devraient vous taper dans l’œil !

BadWater Ultramarathon, Californie

On commence fort avec cet ultramarathon surnommé « The Toughest Outrace on Earth ». Le Badwater Ultramarathon couvre 4000 m de dénivelé positif et 217 km de distance à travers la Death Valley. La dépression de Badwater est le point le plus bas de la Californie, avec une altitude à 85,5 m sous le niveau de la mer. Aussi, cet ultra-raid se tient en juillet, période la plus chaude de l’année, de quoi rendre ce parcours encore plus challengeant !

Une fois le départ lancé, le parcours se poursuit sur une longue route de bitume sinueuse, sur le massif montagneux de la Sierra Nevada. Le Whitney Portal, qui ouvre sur le Mont Whiney, le plus haut sommet de cette même chaîne de montagnes, est le point d’arrivée. Une traversée des paysages de Western classique que seuls les plus entraînés peuvent espérer courir, mais qui vaut largement le détour.

Marathon des Sables, Maroc

Le Marathon des Sables a lieu entre la chaîne montagneuse du Haut Atlas et le nord du Sahara, dans la région d’Ouarzazate. Il se déroule dans les conditions extrêmes du désert marocain : les participants doivent parcourir ses 200 km sous une chaleur écrasante. Si vous acceptez ce challenge, la beauté des espaces à traverser sera à la hauteur. Les majestueuses dunes de sable, qui s’étendent à perte de vue et peuvent mesurer plus de 300 m, sont l’un des handicaps majeurs de cette course, même si elles feront le plaisir des yeux.

La course est divisée en 6 étapes dont la plus longue couvre 80 km et se déroule en partie de nuit. Les runners traversent les dunes, les barres rocheuses et les oueds asséchés en autosuffisance. L’organisation fournit l’eau en plusieurs points et une équipe de plus de 300 personnes accompagne les coureurs dans ce cadre désertique. Si vous relevez le défi, vous aurez, au cours des 7 jours de raid, l’occasion d’admirer la diversité de ce paysage, entre petites montagnes et palmeraies.

Self Transcendence 3100 Miles Race, Queens

Parmi les courses reconnues, la Self Transcendence 3100 Miles Race est la plus longue au monde. Le parcours est défini par un bloc de la 84e Avenue Abigail-Adams à la 168e rue, Grand Central Parkway. Les compétiteurs doivent parcourir les 4 989 km de distance en 52 jours. Ils évoluent au milieu des passants qui poursuivent leur vie quotidienne. Un urban trail particulier fait pour tester et dépasser vos capacités !

Barkley Marathons, Tennesse

Avec seulement 15 % de finisher, le Marathon de Barkeley est l’un des ultramarathons les plus durs au monde. Mais elle est aussi l’une des plus mystérieuses… L’origine du parcours s’inspire de celui d’un évadé d’une prison voisine, qui aurait parcouru environ 13 km en 55 h.

Chaque année, les participants doivent trouver le moyen de contacter son organisateur pour avoir une chance de rivaliser, car ce contact n’est jamais le même. Aussi, n’acceptant que 40 personnes, les participants sont sélectionnés en se basant sur les lettres de motivation. La course a lieu dans les montagnes du parc de Frozen Head, sur un parcours de 16 000 m de dénivelé positif et sur 160 km de distance, avec un temps imparti de 60 h.

La Diagonale des Fous, Île de la Réunion.

La course mythique de la Diagonale des Fous fait 1664 km de distance et 9917 m de dénivelé positif. L’évènement, qui offre à ses participants d’explorer le paysage luxuriant de la Réunion, s’étend sur trois jours. Trois jours pendant lesquels l’ensemble de l’île vit au rythme de la course.

Après un départ à St-Pierre, sur le littoral, la première ascension est celle du massif du Piton de la Fournaise, l’un des deux volcans de l’île. Les 2000 km d’altitude sont passés au bout de 20 km de course seulement. S’étendent ensuite les paysages des cirques naturels de Cilaos et de Mafate. Après une ascension quasi verticale de 1000 m, le point de passage du piton Maïdo offre aux coureurs un des points de vue légendaires du raid. Les participants sont attendus à St-Denis pour l’arrivée. Si vous vous lancez, vous aurez parcouru l’île du sud-est au nord-ouest, dans une ambiance unique, et en passant par des paysages incroyables !

Voilà donc le top cinq des plus périlleux Ultramarathons ! Si vous cherchez un mélange d’aventure et de dépassement de soi, ces quelques pistes devraient vous aider à trouver votre prochain challenge.